Questions / réponses sur la réduction mammaire

Beaucoup de femmes posent les mêmes questions au sujet des réductions mammaires. Pour votre commodité, nous avons énuméré les cinq plus souvent demandés et importants ci-dessous, et nous espérons que vous trouverez l’information utile.

Est-ce que je pourrai allaiter après une chirurgie de réduction mammaire ?

Questions / réponses sur la réduction mammaireGénéralement après avoir subi une réduction mammaire il vous sera possible d’allaiter votre bébé possible, car la technique utilisée n’affecte pas les canaux laticifères des seins qui se trouvent entre la glande produisant du lait et le mamelon.  Le rôle principal de cette plastie est de supprimer les quantités de graisses et de tissus qui causent cette hypertrophie mammaire sans toucher aux fonctionnalités de cet organe.

Quelle est la taille qu’il faut garder et est-ce que les cicatrices sont visibles ?

Les incisions faites au niveau des seins pour une chirurgie de réduction mammaire sont situées autour du mamelon et allaient dans un sens vertical du haut vers le bas du fond du mamelon jusqu’au pli sous la poitrine. Aucune incision horizontale n’est pratiquée, sauf dans des cas où la poitrine est exceptionnellement grosse et là où il y a beaucoup d’excès de peau à enlever, et qu’il sera nécessaire d’inciser horizontalement. Les cicatrices fines sont visibles dans les premiers mois après la chirurgie. Les cicatrices se fanent et deviennent pratiquement invisibles jusqu’à ce qu’elles Elles disparaissent avec le temps.

La sensibilité du sein et du mamelon est-elle affectée : puis-je perdre la sensation du mamelon après cette chirurgie ?

Il peut y avoir une réduction temporaire de la sensibilité mamelon les premiers jours qui suivent directement la chirurgie, mais cela disparait généralement dans un mois.

Quel est l’âge puis-je subir une réduction mammaire ?

Lorsqu’il s’agit des seins parfaitement développés et volumineux, la chirurgie peut être effectuée après la fin de la puberté et au début de l’âge adulte. Plus tôt la réduction mammaire est faite plus il sera mieux et ce en signe de prévention contre les problèmes qui s’y rapportent.

Il s’agit notamment de problèmes de la colonne vertébrale, problèmes de disque, problèmes de posture, maux de dos, maux de tête, gain de poids en raison du manque de mouvements sans parler des problèmes psychologiques.

Reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire est une chirurgie réparatrice de la poitrine généralement pratiquée suite à l’atteinte d’un cancer de sein.
La beauté de la femme se présente à travers des formes forgées et évidemment une poitrine ferme et pétillante. Après l’ablation du sein malade, la patiente se sent touchée en sa féminité et donc en sa confiance en elle.
La chirurgie réparatrice des seins permet à ce niveau de rétablir un galbe normal de la poitrine et d’aider la patiente en question à accepter sa maladie.

La reconstruction mammaire : une chirurgie qui aide à guérir :
Réparer ses seins après un cancer n’apporte pas seulement un esthétique convanble. Cela permet aussi d’améliorer l’estime de soi, et l’espoir de guérison. L’état psychologique des malades de cancer est toujours aussi important que leur état de santé. Si la patiente arrive à accepter le changement, cela l’aide à guérir plus rapidement.
La reconstruction mammaire a donc une visée psychologique, en plus de son effet esthétique et fonctionnel sur le corps.

La reconstruction mammaire : une reconstruction immédiate ou différée ?

Reconstruction mammaireLa chirurgie réparatrice des seins se présente sur deux niveaux : une reconstruction mammaire immédiate, et une autre différée. Le premier type est pratiqué en paralléle lors de la chirurgie d’ablation. Après avoir éliminer la partie malade, le chirurgien procède généralement par placer un implant mammaire.
La reconstruction mammaire différée, quant à elle, se pratique après une période de temps de l’ablation des seins. Celle ci peut varier entre 2 mois à un an et dépend de l’état du cancer de la patiente.
De même, cette réparation peut être faite par pose de prothèses mammaires remplacement les anciens seins.
Le choix ne se fait jamais au hasard : il dépend d’une façon directe de la nature du cancer traité.

La reconstruction mammaire : les suites opératoires :

La phase postopératoire d’une reconstruction mammaire ressemble à celle de n’importe quelle autre chirurgie des seins. Puisqu’elle se repose généralement sur une pose d’implants, la patiente aura au début quelques oedèmes, qui commenceront à disparaître après environ un mois.
Les résultats sont généralement appréciés après cette période. Le volume des seins paraitra normal et en total harmonie avec la silhouette de la patiente.

La chirurgie de l’augmentation mammaire

Pour beaucoup de femmes, la taille et la forme de leurs seins peuvent causer le malheur et l’insécurité. L’augmentation mammaire peut fournir une solution sûre et pratique, redonner à des milliers de femmes chaque année leur confiance en elles. La technique simple consiste à impliquer un implant ou une greffe de graisse, qui change la taille, la forme ou la texture de la poitrine.

La génétique joue un plus grand rôle quand il s’agit de la forme du sein et la taille. Cependant, une fois développées, les seins peuvent également fluctuer en réponse à des changements de poids, d’hormones, de grossesse et d’allaitement – parfois de façon asymétrique.

Est-ce que le sein peut paraitre naturel après l’augmentation mammaire ?

L’augmentation des seins peut donner un résultat naturel grâce à une gamme de techniques diversifiées proposées par les chirurgiens. Une incision sous le sein est créée pour insérer l’implant. Selon la forme et la taille du sein, l’implant est placé soit au-dessous du tissu mammaire ou sous le muscle pectoral sur lequel se trouve le sein. La taille et la forme de l’implant est également sera définie par le chirurgien.

Dans le cas du transfert de graisse naturelle, (le lipofilling des seins) il n’y a pas d’implant artificiel et les résultats seront beaucoup plus similaires à la façon dont vous étiez avant. Cependant, l’augmentation naturelle des seins a des limites sur la taille et la forme possibles.

Quelle est la différence entre les différents types des ?

L’apparence des implants après l’augmentation mammaire sont largement similaires à des seins naturels indépendamment du matériel d’implants. Les implants en silicone restent le matériau le plus couramment utilisé en raison de sa sûreté. Certains patients se sentent plus à l’aise avec les implants ronds et d’autres trouvent que la forme qui leur convient le plus et celles des prothèses anatomiques.

Combien de temps faut-il pour se récupérer de l’augmentation mammaire ?

Se rétablir suite à une augmentation mammaire est normalement un processus très rapide. Cependant, il y a quelques instructions que vous devrez respecter :

N’essayez pas d’augmenter votre tension artérielle, évitez de participer à des activités sexuelles pendant les 2 premières semaines le temps de récupération.

Les travaux ménagers ou toute forme d’exercice physique doivent également être complètement évités pendant les 2 premières semaines.

Évitez de tirer, de pousser et de soulever des objets lourds.